Donner ses organes en belgique

Publié le samedi 12 novembre 2016

Depuis la loi du 13 juin 1986, toute personne inscrite au Registre de la Population ou au Registre des Étrangers depuis plus de six mois est réputée être donneur d'organe, sauf s'il est établi qu'une opposition a été exprimée, dans le cas contraire et selon la loi belge, le « qui ne dit mot, consent » est obligatoirement utilisé, mais très peu pratiqué.

Toute personne peut signaler expressément ses dernières volontés à cet égard dans un sens ou dans l'autre en remplissant un formulaire ad hoc à l'administration communale (formulaire de « prélèvement et transplantation d'organe après le décès »).

L'avantage d'une déclaration à la Commune réside dans le fait que les médecins seront informés de votre volonté par la consultation du registre de la population et ne devront dès lors plus demander à la famille de prendre la décision. Cela permettra d'une part de respecter la volonté du défunt et d'autre part, cela soulagera la famille qui ne devra plus supporter le poids de cette décision.

Les autorités belges ont décidé que les administrations communales présenteraient dorénavant systématiquement ce formulaire à toute personne atteignant ses 18 ans.